Construction d’installations de traitement des scories dans l’usine de ferro-alliages d’Aksu

10.07.2017

Les scories récemment produites par l’usine de ferro-alliages d’Aksu seront transformées en produits finis commercialisables à destination des industries métalliques et de construction du pays au sein d’une installation dont la capacité de production pourra aller jusqu’à 130 ktpa de concentrés métalliques et devrait traiter plus de 4 millions de tonnes de résidus dans les cinq prochaines années. L’usine de ferro-alliages d’Aksu fait partie de JSC TNC Kazchrome, une entreprise détenue par Eurasian Resources Group (« ERG » ou « le Groupe »), l’un des plus grands producteurs de ressources naturelles diversifiées.

Sergey Prokopyev, Directeur de l’usine de ferro-alliages d’Aksu, a expliqué que « le recyclage des déchets constitue l’un des aspects de la Quatrième révolution industrielle annoncée par le Président Nursultan Nazarbayev et l’une des mégatendances affectant les opérations du Groupe. Nous avons donc choisi de donner la priorité à cette initiative. Nous avons veillé à ce qu’il n’y ait pas de chevauchement entre le nouveau projet d’investissement et les fonctions du département de traitement des scories existant dans l’usine d’Aksu, dans la mesure où les opérations se dérouleront en parallèle. La nouvelle usine de traitement des scories (« UTS ») assurera le traitement des fines, une niche jusqu’à présent encore inexploitée par notre entreprise.

Le processus de production au sein de l’UTS implique la séparation en continu des flux de scories, suivie de la récupération des concentrés de métal et d’une séparation fractionnelle des déchets. Selon les spécifications techniques, le taux de récupération du métal devrait atteindre au minimum 85%. Les plans de l’usine intégreront un système de récupération de l’eau et de filtration interne des boues afin de prévenir la pollution environnementale. La nouvelle installation d’Aksu entraînera la création de 400 nouveaux emplois.

Les déchets recyclés à Aksu pourraient à l’avenir être utilisés pour la production de mélanges pour la construction, de composés réfractaires et de sables et de graviers à usage commercial. Les autorités municipales entendent transformer le futur pôle de recyclage à bâtir en un parc industriel et des négociations sont en cours avec les agences gouvernementales concernées au Kazakhstan pour mettre en œuvre les prérequis nécessaires à cette initiative.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir une meilleure expérience lors de l'utilisation de notre site Internet. Si vous continuez à parcourir le site sans modifier vos paramètres, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour plus d'informations sur notre utilisation des cookies, cliquez ici..