Eurasian Resources Group : Aperçu sur les métaux de base

30.10.2017

Benedikt Sobotka, PDG d'Eurasian Resources Group (ERG), l'un des principaux groupes mondiaux de ressources naturelles diversifiées, donne son point de vue sur les métaux de base et la demande chinoise de marchandises alors que le meeting annuel de la communauté mondiale des métaux à Londres, LME Week, ouvre ses portes.

Le troisième trimestre de 2017 a clairement démontré la résilience de l'économie chinoise, qui a enregistré une croissance du PIB de 6,8% annuel. La Chine a été le principal moteur des 5-15% des mouvements des prix des marchandises industrielles durant le troisième trimestre 2017. La question clé pour les investisseurs est maintenant : quel sera le rythme de la croissance chinoise après le 19e Congrès du Parti Communiste ? Nous pensons que le rythme de la croissance chinoise sera stable plutôt que lent par rapport aux chiffres précédents.

Cuivre : restrictions de l'offre susceptibles de conduire à d'autres hausses de prix

Les stocks de cathodes de cuivre visibles en Chine sont à leur plus bas niveau depuis près d'un an et l'offre de ferraille se resserre, ce qui signifie que tous chocs d'offre pourraient déclencher des hausses-surprises des prix. Les efforts du gouvernement chinois visant à lutter contre la pollution se poursuivront sans aucun doute en 2018 et devraient limiter davantage l'offre de ferrailles alors que le pays se prépare à imposer l'interdiction partielle des importations de ferrailles. À moyen et long terme, les perspectives fondamentales du cuivre sont parmi les plus fortes de tous les métaux.  Le manque d'usines de cuivre de premier plan opérationnelles, la demande croissante du secteur de l'énergie propre et les grands projets d'infrastructure, notamment l'initiative Belt and Road  (la nouvelle route de la Soie) devraient propulser le cuivre sur une voie de déficits substantiels du marché dans les années à venir, et entraîner une hausse des prix.

Cobalt : le voyage phénoménal continue

Fin octobre, le prix du cobalt au LME est en hausse de plus de 80% depuis le début de l'année, et la croissance de la demande à long terme pour le métal se poursuit à un rythme soutenu. Nous estimons que la consommation de cobalt dans les batteries de VE augmentera à un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 33% d'ici 2021. 

À l'échelle mondiale, le transport électrique connaît une croissance exponentielle : tous les grands constructeurs automobiles prévoient de lancer des dizaines de nouveaux modèles EV. Même les sociétés ayant un intérêt direct dans l'industrie pétrolière s'attendent à un changement inévitable vers les véhicules électriques.  Vitol, le plus grand négociant en pétrole, s'attend à ce que l'industrie pétrolière se rétrécisse après avoir culminé vers 2028 -2030 en raison du passage mondial aux voitures électriques. Ben van Beurden, PDG de Royal Dutch Shell, estime également que la demande pourrait atteindre un sommet à la fin des années 2020 et que, par conséquent, les investissements de la société dans les énergies alternatives augmentent.  D'autres grandes compagnies pétrolières continuent d'investir dans des bornes de recharge électrique dans le cadre de leur offre de plus grande envergure. Nous estimons que d'ici 2019, l'écart entre l'offre et la demande sur le marché du cobalt sera à son plus pic le plus élevé qui ait été enregistré au cours des dix dernières années. Le projet Metalkol RTR d'ERG en République Démocratique du Congo aidera à combler cette lacune: il constituera un des plus importants fournisseurs de cobalt au monde et devrait atteindre sa production initiale à la fin de 2018, en atteignant 14 kt par an en 2019. Ce montant sera suffisant pour produire jusqu'à 1,5 million de véhicules électriques haut de gamme.

Global Battery Alliance, une initiative du Forum économique mondial lancée récemment avec ERG en tant que membre fondateur, vise à s'assurer que les obligations de durabilité sont respectées. L'Alliance se consacre à la création d'une chaîne d'approvisionnement responsable, excluant tout travail des enfants, pour les marchés des véhicules électriques, les gadgets et l'électronique grand public.

Minerai de fer : nous restons constructifs

Nous pensons que les prix du minerai de fer ont maintenant corrigé les niveaux fondamentalement justifiés et resteront pour la plupart dans la fourchette des 55-65 USD/t au cours des 12 prochains mois. Notre vision à long terme du minerai de fer reste constructive. Alors que les prix de l'acier devraient rester élevés durant la période hivernale, la baisse des volumes de production due à un contrôle saisonnier strict de la pollution de l'air en Chine aura une incidence sur la demande de minerai de fer.

Aluminium : des surprises possibles à venir

Nous pensons que 2018 pourrait apporter quelques surprises sur le marché de l'aluminium. Les autorités chinoises n'ont toujours pas indiqué clairement si l'initiative « Guerre contre la pollution » de cet hiver sera répétée en 2018. Les mesures visant à réduire les capacités illégales ont été suivies d'audits environnementaux approfondis et de coupures de production dans toute la chaîne d'approvisionnement. En conséquence, la poursuite des réductions d'approvisionnement en aluminium ainsi que les pénuries de bauxite, d'alumine et d'anodes en Chine pourraient faire grimper les prix de l'aluminium à 2.500 USD/t.

Nous approchons de la période la plus importante pour les négociations de contrat, qui devrait commencer pendant la semaine LME. Bien qu'il y ait eu quelques éboulements en 2017, dans l'ensemble, cette année a été bonne pour les producteurs. Nous sommes convaincus que l'industrie minière mondiale est sur la voie de la reprise et redevient une source de solides rendements dans les portefeuilles d'investissement.

Ferrochrome : perspectives de marché positives à moyen et long terme

Sur le marché du ferrochrome, les tarifs d'hiver élevés en Afrique du Sud ont entraîné une baisse de 50% des exportations vers la Chine en juin et en juillet, ce qui, conjugué à des perspectives de marché favorables pour l'acier inoxydable, a permis aux prix du ferrochrome chinois de rebondir au T3 2017. Des sentiments positifs du marché se reflètent dans l'annonce selon laquelle le benchmark trimestriel européen pour le chrome au quatrième trimestre 2017 sera fixé à 1,39 $/livre, ce qui dépasse nos attentes en affichant une hausse de plus de 26% du volume de ventes. Nous maintenons notre perspective positive sur les perspectives du marché mondial de l'acier inoxydable au quatrième trimestre 2017 et au-delà en raison de la demande croissante pour les principaux segments de produits d'utilisation finale, notamment: les appareils ménagers, les ustensiles de cuisine et la construction - nous pensons que ceux-ci vont soutenir les prix du chrome et du ferrochrome à moyen et à long terme. Néanmoins, à court terme, il existe une possibilité de voir un léger mouvement baissier des marchés à mesure que les gros volumes de ferrochrome d'Afrique du Sud reviennent sur le marché et que les réserves de minerai de chrome en Chine augmentent, ce qui peut exercer une pression sur les prix.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir une meilleure expérience lors de l'utilisation de notre site Internet. Si vous continuez à parcourir le site sans modifier vos paramètres, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour plus d'informations sur notre utilisation des cookies, cliquez ici..